COLLECTIF : “Couleur et soins dans les médecines anciennes aux époques antique et médiévale entre Orient et Occident”

Dirigé par Isabelle BOEHM et Laurence MOULINIER-BROGI

Actes du colloque « Couleur et soins dans les médecines anciennes » de Novembre 2018 à Lyon

Collection : Pallas – Revue d’Études Antiques

Volume : 117

Éditeur : Presses Universitaires du Midi

Date : 2021

Pages : 308

Présentation :

La couleur de la maladie et la couleur du remède font partie des critères fondamentaux de diagnostic et de thérapeutique dans l’histoire de la médecine et de la pharmacologie. Les contributions réunies ici sont issues d’un colloque consacré à l’utilisation des couleurs au service du soin, aux époques antique et médiévale, et dans une perspective comparatiste, où ont été associées des traditions médicales au-delà de l’Europe, comme le Proche-Orient ou l’Égypte.
Parmi les thématiques envisagées, la question de l’influence des aspects symboliques de la couleur dans la confection des préparations médicamenteuses, comme le vert, chargé de vertus bienfaisantes, est centrale. La couleur des ingrédients utilisés dans les remèdes peut aussi être « choisie » selon le principe de l’analogie, en fonction des parties du corps à traiter ou de l’aspect des symptômes, comme dans le cas de la jaunisse ou des anomalies menstruelles, qui appelaient l’application de préparations à partir d’ingrédients animaux ou végétaux de même couleur. C’est ainsi que s’explique l’importance de certaines couleurs communes aux différentes traditions médicales, comme le vert, le jaune ou le rouge.


Sommaire :

Isabelle Boehm et Laurence Moulinier-Brogi, “Soigner par la couleur dans les médecines anciennes”, p.11-18
Vérène Chalendar, “Noir et blanc dans la thérapeutique mésopotamienne”, p.19-36
Francesca Minen, “Associations chromatiques entre ingrédients et problèmes de santé dans la thérapie mésopotamienne : laine rouge, plante blanche et réglisse”, p.37-54
Sylvie Donnat, “À propos de quelques aspects de la couleur dans les préparations médicinales et les amulettes pharaoniques”, p.55-72
Divna Stevanovic-Soleil, “Soigner par un médicament frais ou par un médicament vert ? La couleur chlore dans la pharmacologie ancienne”, p.73-86
Alessia Guardasole, “Une histoire trouble : l’adjectif μελάγχλωρος et sa transmission dans les textes médicaux grecs”, p.87-98
Antonio Ricciardetto, “Les références à la couleur dans les textes hippiatriques grecs”, p.99-138
Evelyne Samama, “La couleur du sel : un blanc thérapeutique ?”, p.139-154
Patricia Gaillard-Seux, “La jaunisse, le jaune et quelques oiseaux dans l’Antiquité classique”, p.155-182
Muriel Pardon-Labonnelie, “Les couleurs de la vue . Les propriétés thérapeutiques des couleurs dans l’ophtalmologie gréco-romaine”, p.183-202
Valérie Gitton-Ripoll, “La grenouille rubète est-elle une grenouille rouge ?”, p.203-218
Joëlle Ricordel, “Des vertus et couleurs de quelques minéraux dans les écrits des médecins de langue arabe (IXe- XIIIe siècle)”, p.219-234
Mireille Ausécache, “Entre pratique et théorie : la palette colorée des remèdes salernitains (xie-xiiie siècle)”, p.235-246
Iolanda Ventura, “Entre image et pouvoir : l’extériorité des remèdes naturels et la perception de leurs propriétés dans la littérature médicale”, p.247-260
Franck Collard, “Le salut par la couleur . Mutations chromatiques et détection du poison dans les Giftschriften du Moyen Âge latin”, p.261-276
Isabelle Boehm et Laurence Moulinier-Brogi, “Bilans et perspectives”, p.277-282


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search