GUILLEMAIN Bernard, “Mort de Cléopâtre”

Auteur : Bernard GUILLEMAIN

Volume : XLIII, n°4

Revue : Histoire des sciences médicales

Editeur : Société Française d’Histoire de la Médecine

Date : Octobre 2009

Nombre de pages : 5 (p.369 à 373).

Résumé par F. Trépardoux de la SFHM :

L’image de cette reine mordue par un serpent est contestée. Les éléments de faits viennent s’associer aux constats scientifiques pour récuser l’envenimation mortelle de Cléopâtre. La rapidité de son décès et celui de ses deux servantes abonde dans le sens d’un empoisonnement violent. L’auteur rapproche la symbolique du serpent dans les récits anciens des vertus sacrées que leur conféraient les Egyptiens depuis l’Antiquité, pour embellir le suicide de celle qui était condamnée à mort par les Romains. C’est Octave qui a propagé et érigé en mythe la morsure fatale, largement reprise par l’iconographie néo-romantique et le cinéma.



Citer ce billet
Laurent Galopin (2011, 30 juin). GUILLEMAIN Bernard, “Mort de Cléopâtre” La Médecine dans l'Antiquité. Consulté le 30 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rb74

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search